5 ruses pour éviter les arnaques Internet

Internet est un outil complexe qui offre des possibilités presque infinies aux internautes qui le maîtrisent. Mais tous ne sont malheureusement pas forgés de bonnes intentions !

Voici 5 conseils pratiques pour éviter les arnaques Internet les plus répandues.

Installez des outils de protection

Installez des outils de protection
© Jean-Sébastien Bouchard CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Votre ordinateur encourt des risques liés à Internet :

  • Des virus : des programmes de petite taille infectant des programmes sains sur votre machine
  • Le hacking : le détournement de données, privées, confidentielles ou non.
  • Les logiciels espions : ils s'installent de façon invisible sur un ordinateur et transmettent les habitudes et données personnelles de l'utilisateur.

Pour le protéger, vous devez disposer de certains logiciels ou programmes :

  • Antivir ;
  • Zone Alarm ;
  • Comodo, etc.

Si vous ne le faites pas, les performances de votre ordinateur, tout comme la navigation Internet, peuvent être endommagées, vos informations personnelles être même volées ou détruites. Votre système d'exploitation et vos logiciels doivent donc être constamment à jour.

Ordinateur

Article

Lire l'article

Vérifiez la présence du cadenas lors de vos achats Internet !

Vérifiez la présence du cadenas lors de vos achats Internet !
© Thinkstock

Vous commencez à le savoir, le paiement en ligne est de plus en plus sécurisé. C'est le cas lorsqu'un cadenas est visible sur l'écran et que l'adresse du site débute bien par « https ».

Aujourd'hui, de nombreux sites ont intégré la solution 3D Secure :

  • Dès que vous validez une commande pour un achat en ligne, un SMS vous est envoyé sur votre portable et la transaction n'est effective qu'à partir du moment où vous entrez ce code en ligne.
  • Avec ce dispositif, vous avez la certitude que vos informations bancaires ne pourront pas être réutilisées par un tiers.
Lire l'article

À noter : si le paiement en ligne est sécurisé, soyez très vigilant avec votre CB ! En moins de deux et un coup d’œil mal intentionné, et vous aurez des débits farfelus aux quatre coins du monde (bon, même si on exagère un peu, vous comprenez le principe).

Conformément à la deuxième directive européenne sur les services de paiement (DSP2), la sécurité des opérations de paiement en ligne supérieurs à 30 € doit être renforcée et faire l'objet d'une authentification forte ou renforcée. La validation de ces paiements par un code envoyé par SMS (3D Secure) doit ainsi être renforcée ou remplacée par d'autres solutions.

Depuis le 15 mai 2021, tous les achats en ligne de plus de 30 € doivent répondre aux exigences de sécurité via l’authentification forte du payeur. Ce dispositif consiste à vérifier que le porteur de la carte bancaire est bien à l’origine du paiement par internet grâce à la mise en place d’au moins 2 des 3 éléments suivants :

  • une information que seul le titulaire de la carte connait : mot de passe, code secret, question secrète ;
  • l’utilisation d’un appareil qui n’appartient qu’au titulaire de la carte : téléphone portable, carte à puce, montre connectée ;
  • une caractéristique personnelle : reconnaissance faciale, vocale, empreinte digitale.

Si l’un de ces éléments est faux, l’achat par carte bancaire sur le site internet ne sera pas autorisé.

Sécurisez au maximum vos mots de passe

Sécurisez au maximum vos mots de passe
© Thinkstock

Abandonnez, s'il vous plaît, définitivement les  password », « 123456 », « abc123 », etc. En effet, les logiciels de piratage lancent des attaques « par dictionnaire » consistant à passer en revue tous les mots du dictionnaire ou des attaques « par force brute » qui tentent toutes les suites possibles.

Vous devez donc utiliser des mots de passe mêlant lettres et chiffres, voire caractères spéciaux, sinon en cas de piratage d'un réseau social, votre compte fera partie des plus vulnérables. Pensez également à personnaliser la « question secrète » qui permet de récupérer votre mot de passe en cas d'oubli.

Bon à savoir : en dessous de 13 caractères, un mot de passe n'est pas assez sécurisé et se craque en quelques secondes par le hacker.

Dénoncez les arnaques !

Dénoncez les arnaques !
© Thinkstock

Certes, ce constat n'est pas très réjouissant mais mieux vaut se rendre à l'évidence : vous ne pouvez pas gagner le dernier Ipad en cliquant simplement sur un bouton !

Alors, soyez réaliste et raisonnable : ne remplissez pas un formulaire avec des données personnelles à la demande d'un inconnu qui vous félicite d'être le grand gagnant d'un jeu dont vous n'avez jamais entendu parler.

Ainsi, n'ouvrez jamais des courriels provenant d'inconnus ni ceux de vos amis vous demandant de cliquer sur un lien étrange. La seule chose à faire est de :

  • supprimer immédiatement ce genre de messages ;
  • les signaler comme spams.

Si vous n'avez pas encore subi de préjudices, vous pouvez signaler un comportement suspect auprès de la plate-forme nationale : Internet-signalement.gouv.fr ou sur le site spécialement mis en ligne pour permettre aux victimes de cybermalveillance de signaler ces actes.

Bon à savoir : la Répression des fraudes a mis en place la plateforme SignalConso, accessible depuis un navigateur web ou une application mobile. Elle permet aux consommateurs de signaler tout litige lié à la consommation, dont les achats sur internet. Les réclamations sont transmises à l’entreprise concernée, qui pourra indiquer ce qu’elle compte faire pour remédier aux dysfonctionnements signalés. La Répression des fraudes se réserve le droit d'intervenir ou de surveiller le professionnel concerné.

Néanmoins, si vous êtes victime, c'est-à-dire si vous avez perdu de l'argent, il n'y a qu'une chose à faire : porter plainte ! Malheureusement, les chances de récupérer la somme qu'on vous a volée sont minces.

Attention : parfois le simple fait de saisir ces données, même sans avoir cliqué sur le bouton d'envoi, peut suffire à les transmettre aux malfaiteurs.

Bon à savoir : le site masecurite.gouv.fr permet de déposer plainte en ligne en cas d’e-escroquerie (escroquerie sur internet) : piratage de compte mail ou de réseau social avec demande d’argent, escroquerie à la petite annonce, fausse location, chantage en ligne, escroquerie aux sentiments ou lors d’un achat sur un site de vente en ligne frauduleux. À réception de la plainte, les éléments communiqués sont analysés par des experts de la police judiciaire.

Lire l'article

Gare aux faux profils

Gare aux faux profils
© Thinkstock

Ce sont des profils à l'avatar plutôt attrayant, dont vous ne reconnaissez ni le nom ni l'adresse ni la personne en photo, qui vous demandent en ami sur les réseaux sociaux.

Accepter ce genre de demande revient potentiellement à permettre à des logiciels espions de s'emparer de vos identifiants pour prendre le contrôle de votre compte à des fins malveillantes ou encore lucratives.

Malgré tout, bien utiliser les réseaux sociaux peut avoir de réels avantages :

Pages Jaunes vous en dit plus

Vous êtes de plus en plus nombreux à effectuer des achats sur Internet, ce qui laisse d'autant plus de chances aux arnaques de toutes sortes. Commencez par télécharger gratuitement le guide de la banque.

Consultez nos pages pour vous protéger au maximum :

Ces pros peuvent vous aider